Samuel Bester & Sophie-Charlotte Gautier

L’envol, module 3

«L’éclat»

 

captation de 2’ de la présentation au 25e Instants Vidéo à la Friche la Belle de Mai, novembre 2012

ici quelques particules à manipuler (déplacer la souris de gauche à droite). quelques secondes de chargement.swfLenvol_module3_files/NAO%20testmur.swfLenvol_module3_files/NAO%20testmur.swfLenvol_module3_files/NAO%20testmur_1.swfshapeimage_2_link_0shapeimage_2_link_1

version stéréo du son diffusé dans l’installation (boucle de 21’)


Quand est-ce que ça a commencé, je ne saurais le dire.
Je saute et en sautant, je m’envole. D’un coup, comme ça.
Je ne fais aucuns mouvements, je me laisse porter.
Je m’élève au dessus des maisons, des arbres, à 7 ou 8 mètres de haut.
Il m’arrive de redescendre, de me poser. Une petite poussée sur la pointe des pieds et je remonte. On dirait que j’ai toujours fait ça.
J’ai l’impression de flotter, de ne plus être qu’une bulle d’air, juste un petit courant d’air, une brise qui se laisse porter, comme ça…
Je suis tellement bien, je crois que je ne pense plus.
Envie de rien d’autre.

L’éclat est une installation numérique interactive mêlant vidéo et son pour explorer la notion d’envol dans le rêve.  Tout comme le rêve se nourrit d'éléments diurnes, l’œuvre se construit en relation avec ses visiteurs.

Cette installation est la sixième création issue de la rencontre de Samuel Bester et Sophie-Charlotte Gautier. Elle s’inscrit, dans le projet «  L’envol  » (série d’installations protéiformes sur le rêve) dont elle constitue le troisième module.



consulter le dossier de présentation du projet, intentions & fiches techniques


Caractéristiques du 3e module


Durée: Boucle 21’

Création: 2012

Format de projection:  Numérique HD

Besoins techniques :

3 vidéoprojecteurs HD suspendus dont 2 avec focale grand angle pour le sol

2 ordinateurs récents type mac avec 3 sorties vga au total reliés en ethernet

1 ordinateur pour le son + 1 carte son 6 sorties

2 Kinect avec rallonge usb 20M chacune fixées au-dessus de la surface de projection

1 système son 6 points + sub

Besoins spécifiques :

L’installation nécessite un sol clair (type moquette blanche) et un mur de projection (l’idéal étant un cyclo pour qu’il n’y ait pas de transition entre le sol et le mur).

La pièce doit être d’environ  150 m2 dans le noir avec un petit espace régie.


Production: Zinc, Cumulus, Les Editions du réel

Coproduction:  En partenariat avec Les Instants Vidéo et Système Friche Théâtre

Réalisation:  Samuel Bester, Sophie-Charlotte Gautier

Création multimédia  : Naoyuki Tanaka.

Présentation:  25es Instants vidéo, Marseille (11/2012)