Samuel Bester, Cathryn Boch & Sophie-Charlotte Gautier

L’envol, module 4 & 5

«L’appareil» & «Relevé»

 

captation de 3’50 sur la présentation aux Archives Départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille, décembre 2013


L’Envol - module 4 "L’appareil "


Quatrième module sur le rêve d’envol.

Une machine ? un appareil informatique ? Un objet logistique mystérieux comme une sorte de boîte noire, un monolithe technologique se dresse, impressionnant et vrombissant dans un petit espace dénué de toute humanité, de toute chaleur, où l’homme n’a pas sa place, est démuni. Au sol, comme une émanation de cet appareil : un cœur qui bat, vivant, grouillant de ses traits de crayon énergiques qui le constituent. C’est une projection onirique de ce que pourrait renfermer cet appareil : son corps technologique traduit en corps sensible.


Caractéristiques du 4e module


Durée: Boucle 3’

Création: 2013

Format de projection:  Numérique HD

Besoins techniques :

-1 vidéoprojecteur vidéo HD

-1 lecteur de médias HD

-1 système son stéréo relié au lecteur de médias avec 2 enceintes

Besoins spécifiques :

L’installation nécessite une pièce dans laquelle il y a une machine en fonction de type nodal, dispatche informatique etc. dans l’obscurité.

Le dispositif technique doit être le plus transparent possible, le son venir de la machine.


Production: Les Editions du réel, Cumulus

Réalisation:  Samuel Bester, Sophie-Charlotte Gautier, Cathryn Boch

Présentation: Archives Départementales des Bouches-du-Rhône (12/2013) / Féeries Nocturnes, Champ Rond (été 2015)



L’Envol - module 5 "Relevé"


Cinquième module sur le rêve d’envol.

Les rêves sont des plans, des relevés. Ils composent au fil du temps une carte. Entre l’effacement et les résurgences de la mémoire, les traces du rêve ne sont-elles que des illusions ?


La pièce est plongée dans le noir, une bande sonore spatialisée renvoie à un univers onirique. Elle évoque des lieux, des ambiances bien particulières, enveloppe le spectateur dans l’espace.
De petits éléments visuels disséminés dans la pièce, comme des signaux lumineux, invitent à s’approcher pour mieux voir.

Ces points de repères lumineux sont composés de maisons en carton, de petites tailles, illuminées de l’intérieur (par des diodes) ou de l’extérieur (par le biais de projections vidéo). En s’en approchant on accède également aux témoignages de personnes ayant expérimenté l’envol dans leurs rêves.


Aucune possibilité pour le regard d’englober l’ensemble de l’installation dans son champ de vision. Les éléments sont volontairement éparpillés dans l’espace, que le spectateur doit parcourir pour reconstituer une certaine narration.



caractéristiques du 5e module


Durée: Boucle 8’

Création: 2013

Format de projection:  Numérique HD

Besoins techniques :

-4 picoprojecteurs (avec lecteurs de médias intégrés si possible sinon en prévoir)

-10 petits système d’éclairage à diode sans fil

-4 éclairages type Par ou fluo avec intensité réglable et gélatine couleur froide

-1 ampli mono avec 4 enceintes + sub (si possible) réparties dans tout le lieu

-1 lecteur DVD (pour le son en boucle)

-7 petites enceintes à vibration auto-amplifiées

-7 lecteurs mp3 sur batterie avec 8h d’autonomie reliés aux enceintes à vibration

Besoins spécifiques :

Cette installation nécessite l’acheminement d’œuvres plastiques de Cathryn Boch d’un volume d’environ 2m3 (une petite voiture).

La pièce doit être une pièce dédiée au rangement, à l’archivage ou/et au stockage avec un caractère utilitaire et fonctionnel déjà présent. Les projections et les œuvres plastiques devront s’intégrer à ce décor.

La pièce doit être dans l’obscurité.


Production: Les Editions du réel, Cumulus

Réalisation:  Samuel Bester, Sophie-Charlotte Gautier, Cathryn Boch

Présentation:   Archives Départementales des Bouches-du-Rhône (12/2013)



consulter le dossier de présentation du projet, intentions & fiches techniques